Body-Art, Mode, Tatouages

Tatouages dans la Guardia Civil, pour l’instant ils ne seront pas interdits

Au cours des derniers mois, le possibilitĂ© de l’entrĂ©e en vigueur d’une règle interdisant les tatouages dans la Guardia Civil a Ă©tĂ© en contact avec tout ce que cet organisme de sĂ©curitĂ© de l’État reprĂ©sente. Cependant, tout porte Ă  croire que ce ne sera pas le cas grâce Ă  la dĂ©cision prise par le ministre de l’IntĂ©rieur, Fernando Grande-Marlaska.

Le ministre a ordonnĂ© Ă  la Direction gĂ©nĂ©rale de la Garde civile retirer le projet d’ordonnance gĂ©nĂ©rale par lequel il entendait « rĂ©glementer » l’apparence physiqueet la façon dont les agents s’habillent et se comportent. Entre autres mesures, ils voulaient Ă©galement interdire les tatouages dans la Guardia Civil et mĂŞme unifier les coiffures. La possibilitĂ© de fumer pendant les heures de service a Ă©galement Ă©tĂ© restreinte.

Tatouages dans la Guardia Civil

En raison de toutes les les critiques reçues par les membres de la et la menace des associations professionnelles qui, aujourd’hui encore, avaient annoncĂ© leur intention de recourir Ă  des actions en justice si le texte initialement notifiĂ© n’Ă©tait pas retirĂ©, Marlaska a demandĂ© Ă  Felix AzĂłn, directeur gĂ©nĂ©ral de la Guardia Civil, de rĂ©diger un autre projet qui bĂ©nĂ©ficie d’un plus grand consensus et du soutien des agents eux-mĂŞmes.

Les principales associations reprĂ©sentant la Guardia Civil ont montrĂ© leur dĂ©termination Ă  « tenir tĂŞte » au projet visant Ă  restreindre les tatouages. Et le fait est que si le projet de règlement Ă©tait entrĂ© en vigueur, la dĂ©cision de l’interdiction des tatouages dans la Guardia Civil n’affecterait pas seulement les nouveaux demandeurs, car les agents portant des tatouages d’uniformitĂ© visibles auraient Ă©galement Ă©tĂ© obligĂ©s de les retirer dĂ©finitivement et de façon permanente dans un dĂ©lai de trois mois. C’est-Ă -dire en recourant au laser ou Ă  d’autres techniques.

Source – El PaĂ­s

Vous pourriez aimer aussi !