Body-Art, Mode, Tatouages

Les tatouages, sont-ils un symbole de rébellion ou se sont-ils normalisés ?

Se faire tatouer est-il aujourd’hui un symbole de rébellion contre l’autorité ? C’est une question qui, vue de différents prismes, aura une réponse différente. La vérité est que, d’une manière générale, la société a changé et que, dans la plupart des pays développés, l’art corporel a été accepté comme une option de plus et, dans la plupart des cas, il est considéré comme une décision personnelle qui ne va pas au-delà d’une affaire personnelle.

Dans certains domaines sociaux, les tatouages peuvent être un obstacle à la recherche d’un emploi, par exemple. Nous ne devons pas non plus perdre de vue le fait que, dans certaines familles, notamment les plus conservatrices, les tatouages peuvent être mal vus. Mais en général, la vérité est que les tatouages ne sont plus mal vus ni associés au crime et à la mauvaise vie.

Tatouages et rébellion

Compte tenu de cette situation de normalisation, nous pouvons affirmer très clairement qu’aujourd’hui Les tatouages ne sont pas un symbole de rébellion. Lorsqu’une bonne partie des tatouages réalisés sont petits et vont du cœur à l’ancre par le biais de symboles ou de ponctuations à l’infini, la vérité est qu’ils ne véhiculent pas du tout un message rebelle. Bien au contraire.

Si vous envisagez de vous faire tatouer pour défier l’autorité (parentale ou gouvernementale), la vérité est que selon l’endroit où vous vivez, il vaut mieux choisir une autre option. Le les tatouages se normalisent et la preuve en est qu’en été, il est très difficile de trouver des personnes qui n’ont pas au moins un tatouage.

Vous pourriez aimer aussi !